Summer Season #2 : Switched At Birth

s

Tout est dans le titre du nouveau drama estival de ABC Family : suite à une erreur de l’hôpital, deux bébés sont échangés à la naissance et se retrouvent dans la mauvaise famille. Le picth rappelle, il est vrai, un téléfilm passé trop tôt dans l’après midi sur M6 et l’histoire ne parait probable et récurrente que dans les séries américaines (Cf. Desperate Housewives saison 7).
C’est donc avec un certain scepticisme que nous avons lancé le pilot de Switched At Birth.
L’histoire débute quand Bay Kennish, interprétée par Vanessa Marano (Gilmore Girls, Dexter), fait sa carte de groupe sanguin en cours de biologie mais problème celui-ci est incompatible avec celui de ses parents. La jeune Bay, jolie brune à la peau mate dans une famille de rouquins, demande alors à ses parents, d’effectuer un test ADN. Et le verdict tombe, Bay n’est pas leur fille biologique. Après une recherche rapide, les Kennish trouvent alors les Vasquez, une famille modeste qui vit dans un quartier populaire de la ville, Daphne (Katie Leclerc) , rouquine, est la fille de Regina, une hispanique.
Les événements s’enchaînent vite, très vite, trop peut être? Les Vaquez et les Kennish viennent tout juste de se rencontrer mais déjà à la fin de l’épisode, Daphné et sa mère Régina s’installent carrément dans la « guest house » des très bien lotis Kennish, essentiellement pour des raisons financières mais aussi pour que tout ce beau monde apprenne à se connaitre. Et on reste perplexe à la fin de l’épisode.

Alors pourquoi y jeter un œil? Ce n’est pas la série de l’année (ça c’est Games of Thrones), mais ça reste un drama sympathique d’ABC qu’on regarde pour se détendre, se moquer de l’improbabilité des situations et parfois rire des répliques bateaux et du mauvais jeu de certains acteurs.
Plus sérieusement c’est l’occasion d’enfin revoir Lea Thompson (Katryn Kennish) dans un rôle important, ou autrement dit voir à quoi ressemble la mère de Marthy Macfly 26 ans plus tard. Et enfin l’un des (très) bon points de la série : une des héroïnes souffre de surdité depuis l’enfance, Switched At Birth a donc le mérite de mettre un joli coup de projecteur sur un sujet rarement abordé dans les séries et d’un peu mieux familiariser le public avec le quotidien des malentendants (oui ici on est politiquement correct). Nous sommes alors confrontés directement aux relations, souvent difficiles, qu’entretiennent les malentendants avec les gens dit lambda. Beau moyen aussi de faire de la prévention, surtout quand on réalise à quel point la grande majorité des gens se trouve mal à l’aise en présence d’un malentendant. C’est la très prometteuse Katie Leclerc qui interprète le rôle de Daphné Vasquez, (malentendante dans la vie), très bonne comédienne, elle est de loin la meilleure performance de la série.

Pourquoi ne pas regarder? Certains acteurs sont hélas très mauvais, ce n’est pas très grave quand cela concerne des personnages secondaires, ça l’est beaucoup plus quand c’est une des héroïnes, Vanessa Marano (Bay Kennish). Vanessa, on la connait depuis longtemps, c’était encore une pré-ado quand elle est devenue célèbre auprès des fans de Gilmore girls pour avoir brisé le couple phare de la série (Luke & Lorelai), on l’a observé plus tard, un peu plus grande dans Dexter et on avait hâte de la voir aller plus loin. Seulement voilà, maintenant que Vanessa Marano ne peut plus se cacher derrière un petit rôle et quelques répliques sans grand intérêt, on peut tous voir que ce n’est pas une bonne comédienne, mais seulement une actrice au visage inexpressif. Et justement pour compenser cette absence d’expression faciale, la comédienne en fait donc des tonnes. Et des tonnes. Et des tonnes. Alors forcément face à la brillante Katie Leclerc, elle ne peut pas rivaliser, et le public a déjà choisi sa préférée.
Au-delà du jeu des acteurs, le sujet de base de la série est trop faible, tous les problèmes possibles qui pouvaient survenir suite à cet « échange à la naissance » ont déjà été abordés au bout de trois épisodes. Les rapports entre les parents et leur façon d’élever leur filles respectives, les relations conflictuelles entre les filles, comment elles acceptent l’autre dans leur vie etc., et même déjà des querelles amoureuses. On a donc bien du mal à voir la série tenir une saison et même perdurer au delà. Cependant Switched At Birth se targue déjà d’être le meilleur lancement d’ABC avec 3.3 millions de drama lovers devant leur poste pour le pilote (dernier record tenu par Pretty Little Liars) et les scores ne cessent de monter chaque semaine. Affaire à suivre donc. En attendant ici à la rédaction on vous recommande de ne regarder que si vous avez déjà épuisé toutes vos réserves de séries. Ou si comme moi, ça devient votre guilty pleasure estival.

Free WordPress Themes, Free Android Games