Le renouveau des séries sanguinaires : Death Valley 1/2

Les séries avec du sang, des morts vivants, et des crânes fracassés sur le sol n’ont jamais eu autant la cote qu’en ce moment. Autant il y a quelques années (on me dit dans l’oreillette que c’était il y a plus de 10 ans) on regardait Buffy contre les vampires et Charmed en toute innocence, et en ne s’attendant à rien d’autre qu’un maquillage de vampire réussi, aujourd’hui on voit du sang dégouliner de partout, des vampires et des morts vivants qui se promènent sans se cacher et des zombies à la pelle. True Blood, The Walking Dead, et autres films pour midinettes ont renouvelé le genre. On a sélectionné pour vous nos deux coups de cœur 2011. Commençons aujourd’hui par Death Valley

Filmé sous forme de faux documentaire ou « mockumentary », Death Valley (MTV) suit la brigade très spéciale UTF (Undead Task Force) de San Fernando (CA), spécialisée dans la neutralisation de vampires, de zombies, ou encore de loups garou depuis que ces derniers ont décidé de remonter à la surface et d’arrêter de jouer à cache-cache. Pourtant rien d’apocalyptique, si le mot « mort vivant » est censé entrainer l’état d’urgence/fin du monde/walking dead style, il n’en est rien ici, ce ne sont que des créatures débilement lentes et agonisantes auxquelles il « suffit » de fracasser le crâne et d’être suffisamment intelligent pour ne pas se laisser mordre (rappelez vous de ce qui se passe dans 28 jours/mois plus tard…). Les vampires sont toujours ces créatures de la nuit mystérieuses et dangereuses auxquelles les jeunes filles en fleur succombent (le syndrome Angel certainement) (Edward pour les plus jeunes). Et mes préférés : les loups garou, ils vivent comme tout le monde, mais ont la particularité de devoir déclarer leur état, et de rester confiner les soirs de pleine lune, pour être sûr que les Bêtes restent bien à l’abri de la population, nos agents de l’UTF sont chargés de vérifier que tout ce beau monde est bien resté attaché les 3 nuits du mois.
Si les premiers sont à éradiquer, le reste lui est soumis à une règlementation spéciale, et la police est chargée de la contenir et d’éviter les débordements comme la prostitution vampirique, les loups garou qui prônent leur liberté, ou encore les combats de zombies organisés par les humains.

Si tous éléments d’une énième série surnaturelle pour ados semblent réunis, Death Valley, est la série anti True Blood/autre choix par excellence, pleine d’humour noir et situations loufoques ; les agents de l’UTF ont l’air de ne jamais se prendre bien au sérieux, lancent des répliques improbables, font leur boulot sans états d’âme et en prenant un certain plaisir non dissimulé à fracasser des crânes. On ne peut s’empêcher d’apprécier qu’enfin le genre soit vu autrement que par des scènes d’amour douteuses « entre espèces », et encore plus que ce ne soit pas une fille « spéciale » qui porte le tout sur ses frêles épaules. Là on suit les interventions des agents à la manière des fameux reportages américains COPS, sauf qu’ici c’est drôle, violent, gore, décalé, les instants émotions sont rares mais suffisants. Bref une comédie qui ne ressemble à aucune autre et qui satisfait notre soif d’humour et de violence télévisuelle.

Le season finale de la saison 1 sera diffusé ce lundi sur MTV, la série est bien évidemment renouvelée pour une seconde saison. Voilà au moins une bonne raison de regarder MTV.

Free WordPress Themes, Free Android Games