Le Meilleur de 2011 : le Choix de la Rédaction

En toute subjectivité, les coups de cœurs 2011 de Chirihaine
Musique :
1 – The Kills – Blood Pressures : incontestablement le meilleur album de 2011. j’étais un peu anxieuse avant la sortie de l’album : comment Alisson et Jamie allaient ils pouvoir faire mieux que Midnight Boom, leur précédent album sorti en 2008? Mais ils l’ont fait, des riffs secs, une atmosphère bluesy, une chanson d’amour que j’aurais aimé écrire, et des chansons de rupture auxquelles on s’identifie. Et pleins d’autres raisons totalement subjectives.

 

 

2 – Arctic Monkeys – Suck it and See: Si je laissais ma passion pour eux prendre le dessus, ils seraient numéro 1 de ce classement, mais je ne laisse pas l’amour me rendre sourde ou aveugle. Ceci dit Suck it and see est sans doute le meilleur album du groupe, le plus aboutis, ils ont enfin trouvé l’équilibre entre leur énergie de leur débuts et leur maturité musicale qu’ils ne peuvent pas renier. Review ici.
3 – Miles Kane – Colour of The Trap : Connu pour avoir été le leader de The Rascals et être l’acolyte d’Alex Turner avec The Last Shadow Puppets, Miles Kane s’est enfin lancé dans une carrière solo pour notre plus grand plaisir. Ses textes, ses compositions, son talent est enfin visible à la vue de tous, et n’est plus caché par son groupe ou par l’ombre géante d’Alex Turner.

 

 

4 – Florence + The Machine – Ceremonials : j’ai jamais douté une seconde de Florence, et je n’appréhendais même pas la sortie de son second album, pourtant casse gueule absolu des petits nouveaux qui explosent. Review complète ici.
5 – Kasabian – Velociraptor : comme toujours Kasabian me fait rire, danser, chanter, pleurer, et le tout à la fois. Ce n’est pas LE meilleur album du groupe mais il est suffisamment bon pour faire partie de mes préférés de l’année.

 

 

 

Les Nouveaux à suivre de très près :
1 – Smith Westerns : C’est mélodieux, aérien, ça sonne comme la bande son d’un pique nique dans l’herbe un dimanche après midi, comme la musique des amoureux qui n’ont pas peur de se le dire. L’écriture est impeccable, et les solos de guitare transportant
2 – The Vaccines : Tout le monde ou presque a fredonné les notes de « Post Break Up Sex », c’est le nouveau groupe anglais à avoir le plus déchaîné les foules cette année, et leur concert affichait complet des mois avant même la sortie de leur premier album. Petit groupe (déjà grand) deviendra très grand.

 

 

 

 

3– Anna Calvi : certains la présentent comme la nouvelle PJ Harvey, on n’ose pas une telle comparaison, mais le talent est grand, la voix superbe et la musique prodigieuse.

 
4 – Lana Del Rey : Tout a déjà été dis sur elle, on aime la musicalité, l’univers, la mise en scène. La suite et vite!

 

 

 

 

 

Séries :
1 – Homeland : les conspirations, la lutte contre le terrorisme au CIA, et les soldats emprisonnés et torturés qui reviennent en héros chez eux. C’est tout ce que je n’aime pas/plus dans les séries, au bout de 10 ans, on en a suffisamment bouffé pour le siècle. Et pourtant j’adhère, chaque semaine je me suis creusée le crâne avec Claire Danes pour comprendre le fin mot de l’histoire et je me suis laissée avoir par la belle gueule du Sergent Brody (Damian Lewis). Mention spéciale pour Claire Danes, sa prestation me donne encore des frissons, si elle n’obtient pas de prix, je démissionne.
2 – Game of Thrones : au début j’ai eu un peu de mal mais finalement c’est très très addictif, adapté de l’œuvre littéraire de G.R.R. Martin, on suit les histoires de lutte de pouvoirs entre royaumes et les enjeux familiaux d’accession au trône. Et comme c’est Showtime qui produit, on a le droit à du sexe tout le temps partout, du sang tout le temps partout aussi. Ah et surtout ne pas s’attacher à des personnages : ils meurent tous.
3 – American Horror Story : J’ai lancé le premier épisode pour rigoler, résultat toutes les semaines j’étais devant mon écran comme une junkie qui a besoin de sa dose : review complète ici.

 

 

 

 

4 – Awkward : Diffusé cet été sur MTV, c’est sans conteste mon gros coup de cœur de l’année, c’est une teen comedy comme on en fait plus : c’est drôle sans en faire des caisses. Ça reprend tous les clichés des ados américains, pom pom girl débile, quaterback dont toutes les filles rêvent, et une paumée pour héroïne qui est amoureuse du dit quaterback. Mais c’est plus travaillé qu’il n’y parait, c’est très drôle, la pom pom girl est grosse (premier cliché démonté) et le quaterback n’est pas débile (deuxième cliché démonté). A voir absolument, saison 2 prévue sur MTV courant 2012.

 

 

 

5 – Hell on Wheels : Rien que le titre ne présage qu’une bonne série. Diffusé sur AMC, Hell on Wheels renvoie à la construction des chemins de fer entreprises aux Etats Unis à la fin du XIXème siècle, après la guerre de sécession et la fin de l’esclavage déclarée par G. Washington. Revanche, lutte de pouvoirs, la domination raciale, la lutte contre les aborigènes, ça saigne, ça nous rappelle l’origine des Etats Unis, et ça nous permet de voir des vrais cow boys. Un grand oui donc.

 

 

 

Cinéma : Pour voir la sélection 2011 cinématographique de Druggy c’est par ici.

Free WordPress Themes, Free Android Games