Les femmes VS Twitter

Ce matin, je me lève et je me dis: « tiens, suis-je la seule femme non-féministe au monde? ». Evidemment, je le tweete, trépignant en attendant une réponse. J’en reçois une qui me rassure sur ma non-solitude. Voilà, je pensais que ma journée « question existentielle » s’arrêtait là-dessus. Et bien il faut croire que les dieux de l’Olympe ne l’entendaient pas de cette oreille! 

Si vous ne connaissez pas le site Auféminin.com et bien je vous rassure, cela ne change rien à votre vie. Quoi que vous y avez peut-être gagné. Pourtant, j’ai envie de défendre celle qui aujourd’hui est victime de quolibets de toute part. Je suis sûre que Marie-Laure Sauty de Chalon ne pensait pas à mal quand elle a détaillé ses arguments qui font que les femmes sont moins présentes que les hommes sur Twitter (ce que je n’ai jamais remarqué). Après tout, j’ai l’impression que celui qui la filme l’a prise un peu au dépourvu, presque au saut du lit avec sa petite chemise noire col rond, et pas maquillée pour un sou. Et puis elle n’avait pas l’air du tout de lire ses notes entre chaque arguments quoi!

Ses 7 arguments:

La peur d’oser: pour elle, les femmes ont les chocottes de prendre la parole parce que, je cite « il y a un côté un peu geek ». Non mais moi je suis d’accord parce que je connais aucune femme geek. Tiens, moi par exemple je joue un peu à Football Manager. Bon un peu toute la nuit mais on ne peut pas dire que je suis geek (déjà y’a pas d’équivalent féminin) et puis ben…non je dis plus rien j’ose pas écrire tavu!

L’éloquence: les mecs seraient, toujours selon M-L, plus habitués à prendre la parole. Ouais j’avoue que le mari d’une copine ne la laisse jamais parler. Tant pis, peut-être dans quelques années, genre vers un peu plus loin dans le XXè siècle, on aura plus de poids. Mais bon…

La compétition: j’ai envie de croire qu’une Monica Geller sommeille secrètement en chacune de nous mais c’est impossible dans la mesure où la chasse aux followers et à l’information est ouverte uniquement aux mecs c’est assez normal. Je la rejoints aussi la-dessus parce que nous, les filles, on préfère comparer nos Louboutins et notre coloration Herbal Essence que de commenter la finale de l’Open d’Austerlitz entre Sebastien Loeb et Zinédine Zidane ou je ne sais qui.

Être cachée: c’est trop dur de vivre derrière un avatar, on ne peut pas s’exprimer. C’est vrai qu’il y a beaucoup plus de danger à commenter le dernier tweet de Nadine Morano avec l’avatar d’une poupée Barbie aux cheveux couleur chewing-gum qu’avec sa vraie tronche. Faîtes attention aux internets vous autres!

Le monothème: parce que les femmes sont habituées aux multitâches. Mais bien sûr que faire les courses, la vaisselle, le repassage, changer les couches du bébé, préparer le bain de sa moitié, faire la cuisine nous a donné la mauvaise habitude de mélanger les torchons et les serviettes puisque notre cerveau est COMPLÈTEMENT en désordre. C’est biologique ma bonne dame et si vous avez suivi la série Les Tudors vous voyez que ça montre bien la condition d’aujourd’hui par exemple.

Le manque de sensualité: ouais c’est vrai que ça manque de cul Twitter! On s’emmerde à parler que DSK, Carlton, Dodo la Saumure, Redtube, George Tron, Game Of Thrones,….Ce serait bien pour la libération de la femme qu’on essaie d’aller un tout petit peu plus loin je trouve aussi.

Les 140 caractères: c’est trop court! Le truc c’est que nous les femmes on parle trop, trop, trop. On ferme jamais nos gueules alors t’imagine 140 caractères c’est absolument pas assez pour raconter à ses copines la soirée qu’on vient de passer en faisant bien attention à ne pas laisser le fer à repasser brûler la chemise sur laquelle il est posé tout en baissant le volume des Enfants de la Télé. Et puis c’est n’importe quoi, c’est surement un homme qui a dû inventer ce principe, il a pas pensé à considérer la place de la femme dans la société sinon il aurait rallonger d’au moins 1646168 caractères parce que genre sur Facebook on peut dire beaucoup plus de truc dans un statut par exemple. Et puis, bla bla bla bla bala bla bla……….

Soyons sérieux deux minutes: pour tout vous dire, ayant un peu de mal avec le féminisme, je n’en ai pas de définition précise vu tous les mouvements que cela engendre. Mais une chose est sûre c’est que Marie-Laure n’a rien compris ni au féminisme ni aux femmes, ni à Twitter. Un comble pour la CEO d’un site web qui se dit « féminin ». Parle-t-elle du Twitter de l’époque de Mad Men? Bref, Madame Sauty de Chalon allez tout de suite rejoindre Valérie Toranian sur le mur de la honte des gens qui devraient *je lis le post-it* fermer leur gueule!

Je conclurai naturellement sur cette photo de cette bonne à rien de Dilma Roussef qui n’a pas voulu obéir aux éloquents messieurs en compétition qui se cache derrière leurs mains alors qu’ils interrogeaient cette femme sensuelle sur un thème quelconque. Elle en a du caractère!

Free WordPress Themes, Free Android Games