Clare Maguire: une artiste sous-estimée ?

Pourquoi ? Mais enfin pourquoi ? C’est la question qu’on ne peut pas s’empêcher de se poser à l’écoute de l’album de Clare Maguire. Une voix enraillé comme une ligne de chemin de fer, des yeux électrisants, un look qui ne passe pas inaperçu et il faut le dire sans se prendre la tête: un putain d’album! Alors pourquoi, malgré tous ses arguments en sa faveur, la native de la perfide Albion est-elle autant sous-estimée ?

Premier élément de réponse: on ne peut pas dire que l’actualité de Maguire soit extrêmement riche et les premières parties qu’elle a effectué (Hurts, Plan B) n’étaient pas assez marquante pour qu’on retienne son nom.

Ensuite, on va logiquement, et à contrecoeur, reconnaître que la pauvre Clare a été littéralement écrasée par la concurrence britannique ces dernières années. Les nouvelles têtes de la pop Outre-Manche ont à peu près toutes émergé dans la même période 2010-2011: Jessie J, Ellie Goulding, Florence + The Machine, Hurts, Adele, Paloma Faith…Il va falloir se mettre sur la pointe des pieds pour sortir du lot!

Et pourtant, pourtant même ces explications ne me satisfont pas: l’album de Maguire est véritablement ce qui se fait de mieux de nos jours. Dotée d’une voix qui n’a rien à envier à la figure de proue de cette génération d’artistes, à savoir Adèle, et portée par des chansons plus intéressantes les unes que les autres (même les bonus c’est dire), Light After Dark ne mérite absolument pas d’être snobé comme il l’est. Même le BBC Sound avait été séduit par la performance en lui accordant la 5ème place en 2011. Alors pourquoi mais pourquoi ?

En tout cas, si l’envie (de génie) vous prenait de partir à la découverte de Light After Dark, retrouvez le tracklisting ci-dessous et sachez que la jeune femme est en pleine préparation de son second opus. Espérons que le succès soit au rendez-vous cette fois-ci!

 

 

Free WordPress Themes, Free Android Games