La Revue de Presse musicale #3

Chaque samedi, retrouvez la Revue de Presse, un passage en revue de ce que la presse a pensé des derniers albums du moment.

Sorties du 1er au 7 juin

Sans-titre-1

Cette semaine, l’album dont on a le plus entendu parler est Magna Carta Holy Grail de Jay-Z. Quatre ans plus tard, le rappeur présente le successeur à The BluePrint 3, son dernier album solo qui précédait lui-même s collaboration avec Kanye West, Watch The Throne. Un retour très attendu par les fans mais qu’en a pensé la presse ?

Jay-Z – Magna Carta Holy Grail

[dropshadowbox align= »center » effect= »lifted-both » width= »100px » height= » » background_color= »#89b800″ border_width= »1″ border_color= »#dddddd » ] 66[/dropshadowbox]

139793-jay-z-magna-carta-holy-grail-cover-620

« Magna Carta Holy Grail est sans aucun doute miroitant, lourd et parfois sonoriquement superbe, et Jay-Z balance des métaphores comme si de rien n’était. Mais un vrai chef d’oeuvre se doit d’exploiter l’intelligence et l’aventure pour faire avancer le côté musical mais aussi thématique de l’oeuvre. » Los Angeles Times

« Bien que les productions de Timbaland détiennent couramment des surprises assez rusées, Magna Carta Holy Grail donne en grande partie l’impression d’être un album de transition, comme si Jay-Z était fatigué de la pop mais n’a pas trouvé d’alternative assez fiable. » The New York Times

« Jay-Z, étant Jay-Z, passe le plus clair de son temps à radoter sur sa richesse, à quel point c’est génial d’être marié à Beyoncé et comme c’est irritant que des gens ne le trouvent pas aussi merveilleux qu’il ne l’est vraiment » The Independent

« La musique new yorkaise est devenue moins pressante et originale…Cet album sonne comme l’équivalent musical de ce qu’est être chauffeur de taxi autour du royaume de Jay-Z, dans une limousine privée, avec air conditionné et à l’épreuve des balles tandis que l’homme lui-même incline son luxueux siège à vos côtés, se remémorant nonchalamment les scènes de ses anciennes gloires. » The Telegraph

 

Dans le reste des sorties, on retrouve également Phaeleh, Zomby, Owen, et Editors

 

tumblr_inline_ml3xjfvJvC1qz4rgp

Owen – L’Ami du Peuple

[dropshadowbox align= »left » effect= »lifted-both » width= »45px » height= » » background_color= »#89b800″ border_width= »1″ border_color= »#dddddd » ]79[/dropshadowbox]

« Un sentiment d’intense satisfaction transpire de L’Ami du Peuple. On y trouve un Kinsella toujours aussi curieux et motivé, un peu plus âgé mais qui apprend de nouvelles choses tout le temps et qui invente le meilleur de ses chansons jusqu’ici. » All Music Guide

editors-weight-of-your-loveEditors – The Weight of Your Love

[dropshadowbox align= »left » effect= »lifted-both » width= »45px » height= » » background_color= »#89b800″ border_width= »1″ border_color= »#dddddd » ]49[/dropshadowbox]

« L’écriture des textes est solide mais bien que leurs goûts musicaux aient été mélangés, ils restent un groupe largement concentré sur un format qui a déjà fait ses preuves » Drowned In Sound

 

phaeleh-tides-300x300Phaeleh -Tides

[dropshadowbox align= »left » effect= »lifted-both » width= »45px » height= » » background_color= »#89b800″ border_width= »1″ border_color= »#dddddd » ]57[/dropshadowbox]

« L’ambiance de Tides est un petit peu comme de l’eau dans le jardin : apaisant au premier coup d’oeil mais finalement ennuyant » NME

Zomby-With-Love-608x608Zomby – With Love

[dropshadowbox align= »left » effect= »lifted-both » width= »45px » height= » » background_color= »#89b800″ border_width= »1″ border_color= »#dddddd » ]78[/dropshadowbox]

« Il y a plein de petites choses à découvrir à l’intérieur de chaque voyages complexes que sont les chansons de With Love mais il y a assez de mystère et d’intrigue injectés dans chaque couches texturées pour que vous vouliez trouver de nouvelles façon de vous perdre »  The Line of Best Fit

 

* Les notes sont sur 100 et récupérées du site spécialisé Metacritic

Free WordPress Themes, Free Android Games