Ride the High Country

Mr. Samson le présente à son fils, Abner, le clerc qui l’a reçu.
I must say Mr. Judd, I expected a much younger man« .
« I used to be. We all used to be« . Abner : « We’re familiar with your reputation. […] but that was made many years ago, and we’re dealing with the present, not the past« .
Le problème est que, sur la seule piste possible, six mineurs ont été tués en essayant d’apporter leur or. Il ne s’agit plus que de 20 000 $.
Père : « The days of the forty-niners have passed, and the days of the steady businessmen have arrived« . À noter : Steve demande plus d’argent, pour payer deux hommes pour l’accompagner. Il demande à lire le contrat, seul. On lui indique la salle de bains. Il sort vite : il est prêt à signer. Musique fantaisiste. Diner. Deux hommes observent Judd, de derrière la vitre du restaurant. L’un dit qu’il a été son deputy : « Don’t ever play him short« . Là encore, un vieux Gil, qui appelle son compère « boy ». Ils entrent : le jeune est le cavalier du dromadaire. Gil présente le cavalier à Steve comme étant Heck Longtree. Gil dit que Heck l’admire, mais Heck le regarde à peine. Ils s’assoient. Gil se présente comme un candidat potentiel. Steve se demande pourquoi on voudrait risquer sa vie pour 10 $ dollars par jour. Effet comique : Gil dit « don’t you ? » en tapant le jeune homme sur la bras à chaque fois qu’il exprime un avis. Steve : « I don’t think I wanna hire a boy« . Gil proteste. Steve prend son arme : « Pretty. Too bad he can’t keep it clean« . « Boys nowadays. No pride. No self-respect« . Steve parle de la course : aucun cheval ne peut battre un dromadaire sur une distance aussi courte. Le jeune se gausse, se lève, fait l’impressionant. « Are you calling me a cheat ?« . Derrière lui, son parieur mécontent.

Montagne comme des pains de sucre. Attraction (cirque). Une attraction se prépare ; un homme, en policeman anglais, se charge d’évacuer la rue, écarte les enfants. Un homme arrive : il faut lui dire plusieurs fois « Get out of the way ». Le policeman l’appelle « old man ». L’attraction arrive enfin : course de trois cavaliers aprËs un dromadaire. Une deuxième fois : « Watch out old timer« . Le cavalier du dromadaire réclame son dû à ses poursuiveurs. L’un des cavaliers est amer : il trouve suspect que le dromadaire gagne tout le temps. Il lui propose de venir chercher lui-mÍme son dollar, en l’appelant « sonny boy« . Le hÈros se trouve classiquement entre les deux. Le conducteur du dromadaire le frappe, sous les yeux du vieux. Encore des plans en plongée. Une femme en robe jaune court… elle attrape deux jeunes hommes par les oreilles et les éloigne… travelling jusqu’à une autre attraction, en la suivant : the Oregon Kid. Des panneaux indiquent « The frontier lawman ». Un homme peu affable vient parier deux dollars sur l’assiette jaune de l’attraction. Le forain se moque de lui lorsqu’il échoue. On revient au vieux. Il parie, demande s’il peut parier dix cents… mais l’autre(Gil) le reconnaît, ils se serrent la main. Pourtant, le vieux se cachait derrière son chapeau. On apprend que le vieux a été un federal marshall, mais qu’il travaille à présent pour une banque. Il est venu transporter un quart de million… et cherche de l’aide. Steve lui demande s’il a des idées… Gil dit qu’il y pensera. Il pense à prendre sa pièce en partant. Le cavalier du dromadaire surgit : que vont-ils faire ? A la banque, Steve Judd demande Mr. Samsll ». Les deux commencent à se battre, sous les yeux du propriétaire chinois mécontent et de la serveuse, apparemment entichée de Heck. La bataille s’arrête. Steve : « He ‘ll do. He’ll do just fine« .

Les trois cavaliers, paysage. Un quatriême cheval porte un gros chargement. On sent que Gil et Heck sont up to something. Ils parlent de séparer les chemins. Gil : « Kid, you’ve an awful lot to learn« . Dans une grange, une femme charge une brouette de foin. En sortant, elle les voit arriver. Elle court dans sa chambre, retire ses habits d’homme. Un homme accueille les cavaliers. Steve les présente. L’homme veut bien les laisser dormir dans sa grange. Sa fille, Elsa arrive dans une robe rose. Son père, apparemment très religieux, lui demande de changer sa robe. Heck lui fait un compliment. Le père répète : « The lord’s bounty is not for sale« . Souper. Sous l’oeil sévère de leur hôte, tout le monde se prépare pour le bénédicité. Il demande au seigneur de pardonner à ses invités pour leur mercenary desires. Gil demande des explications sur ce dernier point. L’homme dit que s’ils vont à Coarsegold, c’est uniquement pour trafiquer de l’or. Steve dit qu’ils ne font que du transport. Il lui cite la bible en retour. L’autre répond par un autre verset, et parle de la ville comme « a sinkhole of depravity« . Elsa se rebelle: « You don’t have to preach at everybody« . Plus tard, Heck vient parler à Elsa. « A girl like you ought ot live in the city« . Il la fait rêver de San Fransisco. Son père refuse de l’emmener en ville. Il lui propose de venir la chercher sur le chemin du retour. Le père lui demande à qui elle parle. Il lui donne rendez-vous. Crépuscule. Steve dit à Gil que Heck manque de jugeotte. Gil : « Showing your age, aren’t you?« . Gil dit qu’elle lui rappelle Sara Truesdale. Steve est piqué : « There’s no ressemblance at all« . Gil : « I guess losing Sarah is what you might call a hazard of our profession« . Il lui parle du rancher qu’elle a épousé, de ses enfants, et petits-enfants. Elsa retrouve Heck. Elle lui dit qu’elle est fiancée. Il est mineur à Coarsegold. Au moment où il veut l’embrasser, ils se font attraper par le père. Heck va dans la grange, shoote dans un seau et réveille les deux autres. Discussion tendue entre son père et Elsa. « Every man is the wrong kind of man, except you« . Il la gifle (musique emphatique). Le père s’effondre et finit par s’excuser. Tombe d’Hester ; la caméra s’Èloigne. Le pËre est recueilli. A la rivière. Steve se rince les pieds. En contre-champ, Heck le regarde avec mépris. Steve : « In thirty years, you’ll like the feel of it too« . Il l’engueule quand il jette un papier par terre. Gil regarde les bottes de Steve : un trou. Il est fait exprès, pour la ventilation, dit Steve. Ils parlent de Old Doc, qui est mort : « Gave thirty years of his life to make the West safe for decent people« . > un hÈros potentiel, qui n’est déjà plus qu’une petite phrase Gil se plaint qu’il n’y avait que trois personnes à l’enterrement. Steve se fiche de savoir qui viendra à son enterrement. « The only gratitude I expect is my paycheck« . Ils partent. Heck veut que lui et Gil se chargent de Steve et prennent l’or. Gil lui dit qu’il ne pourrait pas s’approcher de Steve assez pour seller son cheval. « You could« . Gil : « I could, but I won’t. Unless i have to« . Musique menaçante, plongée sur les cavaliers. Montagne. Gil se plaint des avantages de Steve, son plus d’argent, sa belle selle, ses beaux vêtements… Discussion entre Gil et Steve : Steve dit qu’il a calculé combien vaut le fait de se faire tirer dessus : 100 $. Quand on est touché, 1000, suggère Gil. Ils ajoutent tous les autres risques pris, les mois à l’hôpital…. Ça doit avoisiner l’argent qu’ils transportent. Une figure au loin sur un cheval, appelle Heck. Elle veut les accompagner. Heck est d’accord, mais pas les deux autres. En fait, elle veut aller à Coarsegold pour épouser Billy Hammond. Les deux vieux voient qu’elle ne changera pas d’avis : ils essaient de penser à des moyens pour elle de voyager en sécurité. Heck fait le beau seigneur, dit qu’il ne peut pas continuer avec la pensée qu’ils l’ont laissée seule… il l’accompagnera et les rejoindra à Coarsegold. Finalement, ils partent les quatre… Camp. Heck complimente Elsa sur ses cheveux. Le sujet change, on parle du mariage. Il lui vole un baiser, en lui faisant croire à un danger. Elle accepte, puis il continue : elle se met à crier. Steve le soulève et l’empèche de continuer. Heck va pour le frapper, mais Steve lui place une baffe. Gil lui en remet une sitôt relevé. Elsa se déplace, petits pieds sur le sol. Elle va voir Heck. Elle se sent désolée. « I acted silly. I’m sorry« . Il est désagréable, donc l’excuse se retourne en accusation.

Camp, matin. Les cavaliers arrivent dans un endroit, couvert de tentes. Coarsegold. Heck est chargé de trouver Billy Hammond. Dans une vallée, il trouve le Hammond claim. Billy court vers Elsa. Il comprend peu à peu qu’elle s’est échappée. Il exulte quand elle parle de mariage : ils se marieront ce soir. Elle remercie Heck… Billy le regarde, son regard change. Lui et ses acolytes l’encerclent. Ils s’approchent, Elsa prend peur « Mr. Longtree was a perfect gentleman ». Ils se moquent de lui : ce serait bien la premiËre fois. Heck part sous leurs rires et quolibets. Billy présente Elsa à son équipée. La présentation se termine par son frère Henry, dans un gros plan Ètonnant. Il a un corbeau sur l’épaule. Pendant ce temps, Steve s’occupe de sa livraison. Les gens s’alignent pour leur or. Heck rentre dans la tente, Steve lui demande comment est Hammond. Les compères de Hammond forcent Henry, et le rasent. Sylvus refuse de quitter la tente qui va servir pour le honey mooning. Il le frappe. Elsa veut nettoyer la tente. Billy dit qu’ils feront ça plus tard, et commence à se montrer entreprenant. Elle veut qu’il la lâche, il s’exécute. Billy demande ‡ Henry s’il a prÈvu de prendre un bain pour son mariage. Henry dit que non. Ils finissent par l’attraper et par le tremper dans un baquet. Henry sort son couteau. Mariage. Elsa mËne le cortège, à cheval. Ils arrivent à Kate’s Place. (grosse dame maquillée) Elsa ne semble plus aussi rassurée. Il y a des Indiens, des hommes aux grosses barbes.. Kate porte une robe violette décadente. Kate sera sa demoiselle d’honneur. Elsa semble terrifiée. Les autres prostituées porteront les fleurs. Kate lance un chant. Kate offre un verre avant les formalités. Les autres font les comptes. Il reste quelque chose comme 11000 $. Heck dit qu’il va prendre l’air. La cérémonie commence. Le juge fait un petit discours. Les formalités sont prononcées. Henry se jette ensuite sur la mariée. Steve rejoint Heck, lui dit d’arrêter de rester devant le lieu du mariage à se tourmenter. Les frères se battent pour danser avec la mariée… ils l’embrassent. Elsa panique, appelle Billy, qui danse et embrasse une prostituée. Une rixe éclate, à cause de Sylvus. Steve, dehors: « I wish I had known about these brothers« . Billy pousse Elsa dans une des chambres du bordel, décorée pour les époux. Elle se refuse, il la frappe. « I have some prying brothers« . Il monte sur un tabouret, dont un des pieds casse. Il gît à terre. Deux de ses frères entrent… dans la salle, on entend hurler Elsa. Steve et Heck se ruent dans le bordel. Heck se bat contre les frères. Steve demande à Henry de la laisser. Billy arrive, demande ce qui se passe : Steve dit qu’il la ramène à son père. On l’avertit qu’il ne partira pas du camp avec elle. Steve sort… Gil n’est pas content d’apprendre qu’ils ont cette charge sur les bras. Steve : « I don’t like it any better than you do« . Elsa se met à pleurer. Le lendemain : Heck a prêté des vêtements à Elsa. Tout semble aller bien, mais Steve les informe que Billy a demandé une miner’s court pour décider de la situation. Gil pense que c’est un bon arrangement, que le mariage est légal. Elsa supplie, Heck dit qu’ils l’emmèneront. Gil, pendant que la sÈance commence, va chercher le juge Tolliver qui les a mariés. Il est dans le bordel. Gil le trouve gisant, ivre dans une chambre. Il lui sert un verre. Puis il lui demande sa licence, et le menace. Il devra répondre non à la question qu’il lui posera dans la miner’s court. Les frères Hammond arrivent au bordel. Ils mettent tout à sac… on comprend qu’ils ont perdu. Les quatre cavaliers se remettent en route. Steve dit que Elsa et Billy sont toujours mariÈs légalement… Gil dit qu’elle peut toujours le faire annuler. Steve raconte une histoire, de son passé. Comment un shérif l’a ramassé, ivre, et l’a, après la prison, battu. Gil pense que ça a du être dur pour lui. Steve dit que non : « He was right and I was wrong« . Gil demande comment on fait la différence entre les deux. Steve : « That’s something you just know« . Ce shérif lui a enseigné le self-respect. Steve : « All I want is to enter my house justified« . Gil rejoint Heck : « You were right kid, I’ve been wasting my breath. Tonight we move« . Heck n’est plus sûr.. « I kind of hate to turn against him« . Il a changÈ d’avis sur Steve. Gil lui rappelle qu’ils ont un deal.

Camp, nuit. Gil dÈplace des chevaux… mais Steve est réveillé, pointe son arme sur lui. « I knew in my bones what you were aiming for, but I wouldn’t believe it« . Il approche de Gil et lui donne de grandes claques. Il le met au dÈfi de dÈgainer plus vite que lui… il replace son arme dans son Ètui et lui crie dessus. « I’m gonna put you behind bars, Gil« . Les cavaliers avancent.. mais en contrebas, deux tireurs les surveillent… les deux cavaliers leur font face : Billy et Henry. Billy : « You made pure fools out of us, stealing that license from Tolliver« . Il dit qu’un double existe à Sacramento : elle est toujours sa femme, il veut la ramener. Billy met Heck au défi de s’occuper de lui. Steve le libère de ses liens, et lui donne son arme. Gil veut être libéré, mais pour Steve il n’en est pas question. D’autres frères de Hammond se tiennent en embuscade. Des coups de feu fusent. Heck et Steve ripostent.. mais les rifles sont vides. Gil : « You’re really showing your old age, partner. Back in the old days, you’d have checked those rifles before we left camp« . Gil insiste, demande qu’il le libère. C’est Heck qui part chercher les munitions au camp, sous les coups de feu des frères… Il en tire un sur le chemin, lui prend son rifle. Billy voit la situation, Heck avec un rifle, et ordonne le repli.. un des frères proteste : il a deux frères morts, et il veut se replier ? Camp. Gil a encore les mains nouées, fait tomber sa tasse. Steve demande à Heck de rendre son arme, puisque les frËres ont dÈtalÈ. Heck, un moment, dÈgaine et pointe son arme… puis la lance à Steve. Gil glisse quelques mots à Heck : en prison, ils reparleront longtemps de des quelques minutes… Il faut prendre une décision. Steve accepte de couper les liens de Gil. Steve se retrouve seul avec Elsa, alors que lesdeux autres vont dormir. Elsa : « My father says there is only right and wrong, good and evil. Nothing in between. It isn’t that simple, isn’t it ?« . Steve : « No, it isn’t. It should be, but it isn’t.« . Elle lui demande ce qui arrivera à Heck. Il témoignera pour lui, ils ne devraient pas être trop durs. Elle lui demande si il va témoigner pour Gil, il dit que non, elle demande pourquoi : « Because he was my friend« . Là-haut, Gil a une idée. Heck ne veut pas en entendre parler : il en a marre de ses idées. Matin. Steve se rase. Heck les informe que Gil est parti. Gil récupère, au même moment, l’arme d’un des frères morts. Ils repassent à l’endroit (arbres en bâtons, stries noires dans le champ) où Elsa les avait rejoint la première fois. Gil les suit. Steve laisse ses deux partenaires un moment pour inspecter la route plus bas. Heck remarque qu’il prend un risque.. il prend son arme, contemple cette opportunité. Elsa ne pense pas que ce soit un risque, et elle pense que Steve non plus. Il pense à la prison. Elle dit qu’elle sera là à sa sortie.
Steve voit la maison, le poules, le pËre d’Elsa recueilli contre un enclos. Gil les observe, arriver dans l’enclos. Plan sur les poules. La camÈra remonte, sur le visage du pËre : sa joue est percÈe d’une balle. Le corbeau d’Henri quitte la volaille et se perche sur son Èpaule. Les trois frËres restants attendent. Elsa trouve bizarre l’attitude de son pËre : il va ‡ la tombe de sa femme le matin, pas l’aprËs-midi. Steve comprend, change leur trajectoire. Heck dÈcide d’approcher le corral, mais cette fois, il prend une balle. Steve est touchÈ en tentant de le secourir. Gil voit la dÈb‚cle et intervient. Mais il est touchÈ et tombe de son cheval. Gil se relève.. court. Il rejoint les autres. Gil demande où est le rifle. Steve répond : sur le cheval. Gil lui demande si sa blessure est mauvaise : not yet. Puis : « Partner, what do you think ?« . « Let’s meet them head-on, just like always« . « My sentiment, exactly« . Gil : « Two old men against all three of you boys« . Ils disent qu’ils arrivent. Un des frères propose à Billy de les tirer quand ils sortent. Billy : « Ain’t you got no sense of family honor?« .
Face à face, le showdown, s’organise… suite de plans sur l’assemblage du puzzle. Les coups fusent. Steve est encore touché, mais à la fin, les trois frères sont à terre. Gil s’approche de Steve. Steve : « How did we figure ? A thousand dollars a shot?« . Steve refuse que les deux jeunes le voient comme ça. Gil leur fait signe de s’éloigner. Gil : « Don’t worry about anything. I’ll take care of everything, just like you would have ». Steve : « Hell, I know that. I always did. You just forgot it for a while, that’s all. So long, partner« . Plan sur Steve, qui s’effrondre, sort du cadre, et semble laisser la place au paysage, et à The end.
>> comment mourir ?

Free WordPress Themes, Free Android Games