Pourquoi faut-il dépasser le pilote de Siberia

Véritable OVNI du petit écran, Siberia a débarqué cet été sur NBC pour une saison pleine de mystère. Ce savant mélange entre une télé-réalité à la sauce Koh-Lanta, les mystères de Lost et la méthode caméra à l’épaule façon Projet Blair Witch peine pourtant à séduire avec des audiences très peu reluisantes sans doute dû à une promotion faiblarde. Pourtant, ce drama frôlant la science-fiction en a sous le capot…

Sans-titre-1

Synopsis : Sur le lointain territoire de Toungouska, en Sibérie, 16 candidats de télé-réalité sont expédiés dans cette zone anéantie en 1908 par une énorme explosion, suite à l’impact d’une mystérieuse météorite avec la Terre. Quand l’un des participants est grièvement blessé, et qu’aucune aide n’arrive, l’inquiétude monte d’un cran. D’autant que certains événements ne semblent pas liés au show. Face au danger, les compétiteurs doivent se serrer les coudes pour survivre…
Avec : Joyce Giraud, Johnny Wactor
Date de lancement : 1er juillet
Nombre d’épisodes : 11
Format : 40 minutes

 

Un pilote pas assez convaincant…

Si Siberia ne déchaîne pas les foules, cela est sans doute dû à un pilote très peu convaincant et plus généralement, un début de saison assez lent à se mettre en place. Les moins patients abandonnent tout bonnement le programme en court de route, les plus hostiles à la télé-réalité ne s’y attarderont pas tandis que les fans du genre jugeront le pari trop risqué. Les américains qui sont tombés sur le series premiere le 1er juillet dernier ont forcément dû confondre le show avec un épisode de Survivor, notre équivalent de Koh-Lanta. Mais ce n’était qu’à moitié vrai !

 

…qui cache une suite pleine de mystère

La particularité de Siberia réside en une prudence maîtrisée tout en émiettant progressivement les clés du mystère qui entoure l’île sur laquelle les seize candidats sont livrés à un jeu qui vire au cauchemar. Chaque épisode apporte son lot de nouvelles interrogations tout en ne répondant qu’à une petite partie d’entre elles. De fait, les hypothèses les plus rocambolesques se confrontent aux plus crédibles et fleurissent sur les forums de sériphiles. Manipulation de la production ? Véritables énigmes ? Le mystère est entier.

 

Une série qui sort du lot

Les séries du genre se comptent sur le doigt d’une main. La dernière en date s’appelle The River, produite par Steven Spielberg et la production de Paranormal Activity. Mais le faux documentaire dans les confins de l’Amazonie tourna à l’horreur au cœur même de la série…et au niveau des audiences qui signèrent des performances médiocres.

Dans le même genre de série à petit budget, Siberia est aussi et surtout une série originale qui se repose sur un lot d’acteurs quasi inconnus pour former l’équipe de candidats. Et ce n’est peut-être pas plus mal pour jouer des candidats de télé-réalité qui parviennent à rendre le concept plus vrai que nature. En effet, tous les poncifs sont au rendez-vous : le candidat qui impose son autorité, le vieux sage, l’ermite, le volontaire, tout y est et joué de manière particulièrement convaincante.

 

Mystère-réalité, un nouveau concept

Le côté télé-réalité n’est qu’un prétexte servant à justifier et à cristalliser complètement le concept de la série. Le tournage, les interviews, les petits déchets de production et les censures sont de bout en bout les éléments de forme du show mais pour ce qui est du fond, la télé-réalité se gomme peu à peu au profit d’un mystère à foison.

La sécurité que confère généralement la télé-réalité, censée être encadrée par une équipe et des secours, s’estompe complètement dans Siberia, juste assez pour faire douter et les candidats et bien sûr le téléspectateur qui se laisse entraîner dans une histoire aux inépuisables retournements.

 

L’habit ne fait pas le moine

Ce qu’il faut retenir de Siberia c’est que les apparences sont trompeuses. Tant du point de vue des candidats qui à l’intérieur du jeu et même de leur propres personnes qui ne dévoileront leur véritable place dans la série que vraisemblablement à la fin de la saison. Mais aussi au niveau de la série en elle-même qui de la perspective du téléspectateur se mue petit à petit pour devenir la bonne surprise de l’été.

Free WordPress Themes, Free Android Games