Revue de presse : American Sniper

En plus d’être la cause de grands débats autour de la personnalité du tireur d’élite Chris Kyle, surnommé La Légende par ses pairs, American Sniper est un véritable succès Outre-Atlantique. Ce mercredi 18 février 2015, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood débarque dans les salles françaises. Découvrez ce qu’en a pensé la presse française.

# Le Dauphiné Libéré

En Irak, un tireur d’élite, chargé de protéger les marines, abat 160 ennemis et devient une vraie légende.Mais l’héroïsme n’est pas si simple, et Clint Eastwood, qui retrouve toute la force sèche de l’efficacité, se charge de le mettre à jour dans un film à la violence aussi efficace qu’ambiguë.

# Femme Actuelle

En s’inspirant de l’histoire vraie d’un sous-officier de la marine américaine, Clint Eastwood passe très habilement du film de guerre au drame psychologique. (…) On retiendra surtout la métamorphose impressionnante de Bradley Cooper dans son rôle le plus mature.

# Culturebox – France Télévisions

Sur un rythme extrêmement soutenu, où Eastwood n’épargne rien des combats, avec un son assourdissant, dans une mise en images des plus réalistes, le cinéaste fait avant tout le portrait d’un homme, mais aussi d’un couple.

# Le Journal du Dimanche

Clint Eastwood réalise un très grand film sur un conflit détestable, sur un vétéran idéaliste, au regard affûté, son déni face à la mort, ses traumas psychologiques qui affleurent. Brillamment mis en scène, il est porté par un Bradley Cooper hanté par une guerre sans gloire à laquelle il ne veut pas renoncer.

# Libération

Plutôt que de s’attacher à décrire la complexité de ce monde et de ses conflits multipolaires, « American Sniper », film à la fois anachronique et bien de son temps, préfère la peinture lénifiante et obsolète d’un salut arraché par un individu hors normes (…).

# Télérama

CONTRE : On ressort de ce film belliciste avec l’impression très désagréable d’avoir vu et entendu quelqu’un nous dire que Chris Kyle est un p… de héros au service d’un p… de grand pays. Cela s’appelle un film de propagande patriotique.

 

Crédit photo : Warner Bros.