Revue de presse : La Tête haute

Immersion totale dans douze années de la vie d’un adolescent difficile, La Tête haute est le film coup de poing de ce mois de mai. À travers le regard d’Emmanuelle Bercot, le débutant Rod Paradot éclot dans la peau de ce garçon qui passe la délinquance, les foyers, les juges pour enfants. Projeté en ouverture du 68ème Festival de Cannes, ce long-métrage suscite déjà pas mal d’intérêt. À l’occasion de sa sortie en salles ce 13 mai 2015, découvrez ce que la presse française a pensé du film.

# L’Express

Le talent d’Emmanuelle Bercot est de croire aussi en son cinéma. (…) Son film est à la fois émouvant et sec, violent et amoureux, social et charnel. Il faut dire que, rayons comédiens, il y a de la pâte à choux dans la perceuse.

# Metro

La justesse et la force du scénario n’ont d’égales que celles de l’interprétation. Benoit Magimel retrouve son jeu, Catherine Deneuve incarne la justice avec le brio qu’on lui connaît et Rod Paradot, enfant sauvage en mal d’amour, s’impose comme un espoir du cinéma français.

# Le Journal du Dimanche

Avec les accents du documentaire pour la véracité du ton et la force de la fiction pour la puissance du jeu de ses personnages, on a, nous aussi, le cœur qui bat pour ce film grave, dur et plein d’espoir.

# Ouest France

Catherine Deneuve illumine de sa présence ce mélodrame taillé pour un Benoît Magimel volontaire et passionné. Mais c’est le jeune Rod Paradot qui épate, avec un tempérament de comédien assuré et un avenir prometteur.

# Télérama

Emmanuelle Bercot préfère gommer la nuance sombre, au diapason d’un cinéma français qui a très peur de plomber le moral du public. Au moins parvient-elle à préserver ainsi une qualité indéniable du film : son énergie, son élan.

# Les Inrockuptibles

Le film ne manque pas de talent et de savoir-faire et vaut mieux que certaines ouvertures cannoises calamiteuses de récente mémoire (…). Ainsi, malgré l’excellence de son casting et quelques scènes saisissantes, « La Tête Haute » laisse un sentiment dominant de Pialat lyophilisé, de diet Kechiche, de Dardenne de contrefaçon.