Showeb séries : une première édition sans surprise

Ce mardi 12 janvier, Le Film français et Séries Mania ont donné rendez-vous aux journalistes et bloggeurs pour la toute première édition du Showeb Séries. Après six éditions entièrement dédiées au grand écran, l’événement a cette-fois-ci offert aux chaînes françaises tout le loisir de dérouler leurs programmations pour les mois à venir. OSC Séries, Arte, TF1, Syfy et 13ème Rue en ont donc profité pour présenter leur nouveau catalogue de séries. Petit tour d’horizon.

OCS Séries

vinyl_xlgLes abonnés de la chaîne Orange qui ont l’habitude de suivre The Walking Dead et Game of Thrones en US+24 vont voir de belles choses débarquer cette saison. Le partenariat privilégiée avec la chaîne HBO est sans doute le gros atout d’OCS. Ainsi, à partir du 14 février, la chaîne diffusera dès le lendemain de sa diffusion la série Vinyl produite par Terence Winter et Martin Scorsese. Après Boardwalk Empire, le duo a donc décidé de rempiler en se plongeant cette fois-ci dans les années 70 avec un angle très musical puisque l’on y suivra Richie Finestra, un producteur de disques qui tente de faire renaître de ses cendres son label en trouvant de nouveaux sons et de nouveaux talents alors qu’il traverse sa crise de la quarantaine. Drogue, sexe, punk et disco deviennent son quotidien. Un nouvelle série portée par un duo d’enfer formé par Olivia Wilde et Bobby Cannavale.
Seconde nouveauté, la série Les Grands qu’une partie du casting et l’équipe technique sont venus présenter en personne dans un moment de gêne absolue. Un récit tournant autour d’un groupe de lycéens sans tabou, limite un poil trop vulgaires pour faire vraiment authentique à découvrir, si le coeur vous en dit, prochainement sur la chaîne du groupe Orange.

Studio Plus

Il s’est ensuite passé quelque chose de très étrange avec le groupe Canal. Après avoir annoncé d’emblée qu’aucune série originale ne serait dévoilée pour ce premier Showeb, Manuel Alduy du groupe Canal a choisi de nous présenter un nouveau concept. L’idée est simple : offrir aux plus addicts de la petite lucarne leur dose quotidienne de séries à travers des pastilles fictionnelles au format très court de cinq minutes par épisode, exclusivement destinées aux smartphones. Pour appuyer son propos plutôt original, Studio Plus nous a diffusé les trois premiers épisodes de Brutal, une série sanglante réunissant des acteurs de films comme Banlieue 13 et Yamakasi. Le résultat n’est, disons-le franchement, pas palpitant et très peu réaliste mais il y a de l’idée.

Syfy et 13ème

digComme si la diffusion de Brutal ne nous avait pas déjà achevés, les chaînes 13ème Rue et Syfy du groupe NBC Universal sont arrivées sans coup férir avec deux épisodes pilotes pour un public un peu assommé. Le premier s’appelle Dig, une série avec Jason Isaacs et Alison Sudol que les adeptes du streaming avaient tous déjà vu depuis des mois, et surtout pleine de défaut. Et dans le genre des séries qui ne valent absolument pas 45 minutes de nos vies, le groupe a doublé la mise en enchaînant immédiatement avec le premier épisode de la série The Shannara Chronicles. Ou quand l’univers de Tolkien rencontre celui de Gossip Girl. Un récit fantastique clairement adressé à un public adolescent, voire de jeunes adultes, mais qui de manière subjective, n’est pas un incontournable.

Arte

Vint le tour de la chaîne que toute personne qui se réclame d’un standing plus élevé que la moyenne se doit de regarder. Arte et son côté plus sophistiqué que le reste des chaînes destinées à la plèbe sont venus donner un coup de pied dans la fourmilière. « Wow mais avec quoi ?« , me demanderez-vous les yeux écarquillés. Pour commencer, avec la saison 2 de Peaky Blinders qui accueillera Tom Hardy, puis la diffusion de la mini-série Wolf Hall, lauréate du Golden Globe 2016 de la Meilleure mini-série, et surtout avec Trepalium. Cette dernière réalisée par Vincent Lannoo est une dystopie dans laquelle la société est divisée en deux catégories de personnes séparées par un immense mur. D’un côté, les chômeurs qui représentent plus de 80% de la population, de l’autre les actifs qui sont vus comme l’élite de la société. On aurait adoré le pitch s’il arrivait à être aussi original et ambitieux qu’il le laisse croire. Sauf qu’il suffit de se plonger quelques secondes dans la bande-annonce pour voir qu’il ne s’agit que d’une pâle copie de Hunger Games sous un angle certes différent. Le réal a beau tenter de justifier ces similitudes qui vont de la surface du récit jusqu’à son esthétique, on a du mal à croire à l’honnêteté de la démarche.

TF1
legends of tomorrowLa première chaîne de France a fermé la marche en présentant notamment son catalogue MyTF1. Dans celui-ci, il sera question d’offrir aux internautes un accès à un catalogue de classiques avec notamment Nicky Larson et Olive et Tom. Outre les webséries produites par le groupe, on retrouvera également une sélection de dramas coréens sous-titrés en Français. Une nouveauté que l’on trouve franchement intéressante car il était temps qu’un gros nom se penche sur ce phénomène qui rassemble des millions d’internautes français en recherche de dramas coréens et même japonais et taïwanais sur la Toile. Du côté de la fiction, absolument rien qui nous intéresse. Notons seulement que la chaîne a dévoilé des images de la série La Main du mal avec Joey Starr et Mélanie Doutey sans s’être sentie obligée de préciser qu’il s’agit de l’adaptation française de The Escape Artist, une mini-série britannique avec David Tennant et Toby Kebbell. Bref…
Terminons avec la sélection américaine en US+24 dans laquelle on retrouvera les nouveautés Containment, DC’s Legends of Tomorrow et Lucifer dont le premier épisode nous a été montré en exclusivité. Un cop show à la IZombie, également issu de la branche Vertigo de DC, avec un consultant spécial et dont personne ne questionne la présence dans des enquêtes policières. Bref…

On résume : un premier Showeb séries pas super ambitieux. En même temps, difficile de satisfaire un public qui vit à l’heure américaine et donc suit les saisons de pilotes, les upfronts et les calendriers au fur et à mesure des saisons. Bref, presque tout ce que l’on a vu était déjà disponible sur Youtube. Dommage !

Free WordPress Themes, Free Android Games