Revue de tweets : Ma’Rosa de Brillante Mendoza n’a pas vraiment enchanté la Croisette

Sept ans après son Prix de la mise en scène pour Kinatay, le réalisateur philippin Brillante Mendoza est de retour au Festival de Cannes avec Ma’Rosa. Dans ce drame, on suit Ma’Rosa, une mère de quatre enfants. Elle tient une petite épicerie dans un quartier pauvre de Manille où tout le monde la connaît et l’apprécie. Pour joindre les deux bouts, elle et son mari Nestor y revendent illégalement des narcotiques. Un jour ils sont arrêtés. Face à des policiers corrompus, les enfants de Rosa feront tout pour racheter la liberté de leurs parents. Si le réalisateur est coutumier des publics divisés, cette année les avis semblent plus tranchés. Petit échantillon recueilli sur les réseaux sociaux.

Free WordPress Themes, Free Android Games