Keira Knightley est une mauvaise actrice pour le réalisateur de New York Melody

Il n’est pas rare d’entendre un réalisateur ou un acteur se plaindre d’un collaborateur plusieurs années années après la sortie d’un film, et même les oeuvres bien accueillies par la critique et le public n’y échappent pas. Une situation que connaît actuellement le feel-good movie New York Melody puisque son réalisateur John Carney a récemment confié à The Independent tout le mal qu’il pensait de Keira Knightley, la star de son film, et il n’est pas tendre.

Nommée deux fois aux Oscars pour Orgueil et Préjugés et Imitation Game, l’actrice britannique vient tout de même d’en prendre pour son grade. Ainsi, pour le cinéaste qui l’a dirigée dans la comédie musicale sortie en 2014, elle n’est tout simplement pas une bonne actrice : « Mark Ruffalo est un acteur fantastique et c’est un bonheur de travailler avec Adam Levine, qui n’est vraiment pas prétentieux et pas effrayé à l’idée de s’exposer devant la caméra, et explorer qui il est en tant qu’individu. Je pense que c’est ce que doit faire un acteur : ne pas être effrayé de découvrir qui il est vraiment quand la caméra tourne. Le truc de Keira c’est de cacher ce qu’on est et je ne pense pas qu’on peut être acteur et faire ça. » Dur !

Carney rappelle qu’à la base, le rôle de Greta, la jeune chanteuse qui débarque à New York, était destinée à Scarlett Johansson qu’il voyait bien plus adaptée dans son film. Il ajoute : « Ce n’est pas comme si je détestais tout Hollywood, mais j’aime travailler avec des acteurs curieux et vrais, en opposition aux stars de cinéma. Je ne veux pas dénigrer Keira, mais c’est dur d’être un acteur et ça nécessite un certain niveau d’honnêteté et d’auto-analyse, et je pense qu’elle n’est pas encore prête pour ça. Et je pense qu’elle n’était certainement pas prête pour mon film. » Enfin, le réalisateur explique qu’il a tiré un enseignement de cette éxpérience : « J’ai appris que je ne ferai plus jamais d’autre film avec un top model. »